“Une politique de migration ‘sélective’ ne résout pas grand-chose”

La France a connu une nouvelle polémique sur l’apport économique des immigrés, et sur l’opportunité ou non de ralentir les flux migratoires. De semblables questions se posent-elles dans d’autres pays de l’OCDE ?

Il y a une très grande diversité des situations de migration dans les pays de l’OCDE, qui ne sont d’ailleurs pas forcément liées à la part des immigrés dans la population. Ainsi, en Finlande, le débat a été dernièrement assez virulent alors que le pays ne compte que 2,7 % à 2,8 % d’immigrés, contre 50 % au Luxembourg !

Certains pays, dont la France, ont une vieille tradition d’immigration et d’installation ; d’autres, comme l’Australie ou le Canada, ont fait de l’immigration un véritable outil de leur développement économique.

 

Antoine Reverchon

 

Print Friendly, PDF & Email