«

»

mag 22

« Réorienter l’UE ne pourra se faire sans une crise voulue et assumée »

Entretien avec Jacques Sapir *

Economic Insight  : Le 6 mai dernier, la victoire de François Hollande a mis fin à 17 ans de règne de la droite à l’Elysée. Mais le candidat du PS n’a remporté que 51, 68 % des voix contre le président sortant, Nicolas Sarkozy, soutenu l’UMP. Pouvez-vous analyser le résultat de cette élection ? Pensez-vous qu’elle aura une incidence sur l’évolution sociale et politique de la France ?

Jacques Sapir  : L’élection présidentielle est le moment clef de la vie politique française. Au premier tour de cette élection la véritable surprise a été le résultat important (18 % des suffrages) de Marine le Pen (Front national). Un parti populiste de droite arrive ainsi en troisième position. Un second résultat important du premier tour a été qu’aucun des candidats des deux partis traditionnels, le Parti socialiste (PS) ou l’Union pour un Mouvement populaire (UMP) n’a atteint les 30% des suffrages.

Source originale de l’article: http://www.medelu.org/Reorienter-l-UE-ne-pourra-se-faire

Print Friendly