«

»

set 08

Réaménagement des bibliothèques nationales : le canapé aurait-il raison du livre ?

30.08.2011

De moins en moins de lecteurs. Une baisse de la fréquentation des bibliothèques. En conséquence, les deux grands établissements nationaux sous tutelle du ministère de la Culture, BNF et BPI, vont être restructurés afin d’endiguer cette lente érosion. Mais les projets d’aménagement des lieux semblent s’opérer au détriment des collections. En d’autres termes, le canapé aurait-il raison du livre ?

Le Ministre de la Culture a placé la lecture au cœur de ses préoccupations. Pour palier le désintérêt pour les livres, Frédéric Mitterrand souhaite attirer de nouveaux lecteurs, à savoir « la “génération écran”, susceptible de retrouver le chemin de la lecture par l’intermédiaire des technologies numériques. »  Plusieurs propositions ont donc été faites en ce sens.

La Bibliothèque Nationale de France (BNF) et la Bibliothèque Publique d’Information (BPI), toutes deux sous l’égide de la rue de Valois, sont au centre du dispositif et vont donc être réaménagées. Mais les projets ne manquent pas de susciter l’inquiétude des personnels de ces deux établissements : le développement d’espaces dédiés au numérique ou aux expositions aurait pour incidence la réduction de ceux voués aux livres.

 

La Bibliothèque Nationale de France

© BNF/ Eric Sempé

Quelques 30 000 livres sont amenés à disparaître des rayons dans le cadre de la réforme du “Haut-de-Jardin”, du nom de l’une des bibliothèques de la BNF François Mitterrand. Le site de Tolbiac a en effet la particularité d’en avoir deux : une de recherche appelée “Rez-de-Jardin” accessible sur accréditation, une autre d’étude appelée “Haut-de-Jardin”.

Georges Gottlieb, bibliothécaire, est membre du Conseil Scientifique de la BNF, organe consulté pour toutes les questions relatives aux orientations de l’établissement et à ses activités de recherche. Il évoque l’intérêt et la particularité de chacune d’elles :

France culture

Print Friendly