Le testament méditerranéen de Mohamed Arkoun

quelques semaines avant son décès, mon maitre et ami Mohamed Arkoun me confiait un texte qu’il avait l’intention de publier comme contribution au débat actuel sur l’avenir de la Méditerranée. Texte dense, aride, qu’il a intitulé «Penser l’espace géohistorique de la Méditerranéew», et que je me permets de considérer comme son testament, maintenant que le destin nous a privés de sa présence, j’ose dire intellectuellement subversive.

A propos de cette mer qui selon P. Valéry est une «mécanique à faire des civilisations», il fait le constat suivant : Plus les peuples riverains et les communautés juxtaposées et souvent querelleuses dans les mêmes espaces sociaux et politiques livrent des guerres implacables et perpétuent des exclusions réciproques, plus historiens, géographes, anthropologues, politiciens, gestionnaires des religions s’obstinent à prêcher un dialogue interreligieux, interculturel, interétatique qui ne parvient pas à se nouer de façon durable et productive.

Abdeljalil Lahjomri

Print Friendly, PDF & Email