Le mythe de la régénération italienne

Comme le rappelle Silvana Patriarca dans l’introduction de son livre Italianità. La costruzione del carattere nazionale, la question de l’identité nationale est devenue centrale dans le débat public italien au début des années 1990, au moment de l’irruption sur la scène politique de la Ligue du Nord. En faisant de la remise en cause de l’unité le cœur de son programme, la Lega a contraint les Italiens à poser clairement la question du fait national, qui avait été largement occultée depuis la chute du fascisme. Près de vingt ans plus tard, à l’occasion du cent cinquantenaire de l’Unité – le 17 mars 2011 –, l’idée de la nation est toujours problématique en Italie et les historiens tentent d’éclairer les débats actuels par leur connaissance du passé. Plusieurs d’entre eux ont pris la plume pour défendre l’unité, comme par exemple Paul Ginsborg, spécialiste du Risorgimento, qui en 2010 a fait paraître un ouvrage appelant à « sauver l’Italie » (Salviamo l’Italia).

Anne-Claire Ignace

Print Friendly, PDF & Email