«

»

dic 07

La minorité décisive Le paradoxe de la démocratie majoritaire

par Pasquale Pasquino [02-12-2011]

Dans la lignée d’Hans Kelsen, Adam Przeworski dresse un tableau précis et convaincant de la démocratie majoritaire, de ses valeurs mais aussi de ses limites, en examinant aussi bien les idéaux des Pères fondateurs que les institutions démocratiques existantes.

Recensé : Adam Przeworski, Democracy and the Limits of Self-Government, New York,Cambridge University Press, Cambridge Studies in the Theory of Democracy, 2010, 200 pp.

La nature et la valeur de la Démocratie

Democracy and the Limits of Self-Government peut être lu comme une version contemporaine du Wesen und Wert der Demokratie, que Hans Kelsen avait publié à la fin des années 1920 [1], lorsque l’Europe était traversée par une autre violente tempête politique et économique, comparable peut-être à celle qu’on vit en 2011. De même que dans le texte du juriste autrichien, les perspectives normative et descriptive se croisent et se recoupent (« Même si les matériaux de ce livre sont historiques et comparatifs, l’intention est d’ordre normatif », p. XIV).

Lire la suite de l’article sur le site original


 

Print Friendly