La fatigue linguistique de la France

Quand la France s’anglicise avec enthousiasme et désinvolture, bien au-delà de ce qu’exigent ses intérêts, quand elle donne l’exemple du zèle dans la soumission au nouvel empire, elle trahit ceux et celles qui depuis Léopold Senghor ont cru à une universalité de la culture française qui survivrait au déclin du pouvoir politique de la France. Le prestige de la culture grecque n’avait-il pas survécu à l’affaiblissement de la Grèce? Marc Chevrier s’interroge ici sur les manifestations et les causes de cette fatigue linguistique de la France, dont il craint qu’elle ne soit le signe d’une fatigue culturelle plus inquiétante encore.

Marc Chevrier

Print Friendly, PDF & Email