2012 archive

D’Alep à Paris, le peuple syrien raconté par le cinéma

149 minutes D’Alep à Paris, le peuple syrien raconté par le cinéma 30.11.2012 – 06:30 Depuis hier il semblerait qu’internet soit coupé en Syrie, les militants de l’opposition craignent que le régime plonge le pays dans l’obscurité pour mieux frapper. C’est dire l’importance des images et de leur circulation dans les conflits. Comme si faute …

Continue reading

MacCrimmon’s Lament – Martyn Bennett

Citizen Balibar An Interview with Étienne Balibar

Citizen Balibar An Interview with Étienne Balibar by Nicolas Duvoux & Pascal Sévérac translated by Michael C. Behrent [26-11-2012] Who comes after the subject? According to Étienne Balibar, it is the citizen—grasped not in her isolated sovereignty, but as a member of an emerging community. Yet the equality of rights that modernity proclaims does not …

Continue reading

Musique amazigh Rways

The Best of Chopin

Francesco Geminiani Concerti Grossi Op 2 N 1-6,Op 3 N 1-4

Pourquoi ils nous haïssent

Mona Eltahawy |25 octobre 2012 A la devanture d’une boutique de mode islamique du Caire. Photo Martin Parr/Magnum Au début de Distant View of a Minaret [éd. Heinemann, 1983, non traduit en français], Alifa Rifaat, auteure égyptienne largement ignorée et aujourd’hui disparue, nous raconte l’histoire d’une femme tellement indifférente au coït que son mari lui …

Continue reading

A Short Film About Julie Fowlis

Quand la BCE s’intéresse aux inégalités et à la pauvreté…

Par  Frédéric Lebaron |  22 octobre 2012 Photo : Eric Pouhier / Wikimedia Commons Professeur de sociologie à l’université de Picardie-Jules Verne, directeur du Centre universitaire de recherches sur l’action publique et le politique – Epistémologie et sciences sociales, UMR 7319, et président de l’association Savoir / Agir. Avec les publications récentes d’économistes « légitimes » (notamment des « Nobel »), …

Continue reading

FUTURO MANIA SE LA VERA OSSESSIONE DEGLI SCIENZIATI SONO LE PREVISIONI

«Le previsioni», disse una volta il grande fisico danese Niels Bohr, «sono difficili, specialmente quando riguardano il futuro». La scienza moderna è nata dal desiderio dei primi esseri umani di prevedere che cosa sarebbe successo in futuro e ricavare un vantaggio da queste previsioni.