«

»

set 09

[05/01/11] Le fantôme de l’amiral Nelson sur la place Tahrir

« Je déteste le mot martyr. Glorifier la mort c’est moyen-âgeux. On a besoin d’une meilleure éthique pour le 21 siècle. » Cette réflexion est passée, jeudi 3 février, sur le Twitter de Slim Amamou, le blogueur entré au nouveau gouvernement tunisien. Parmi les réponses qu’elle a suscitées, celle-ci : « Cher monsieur, ces martyrs sont ceux qui t’ont donné le poste de secrétaire d’Etat au ministère de la jeunesse et des sports. »


Lire la suite de l’article sur le site original

Print Friendly